Written by  Festival de Carthage Aoû 18, 2023 - 1222 Views

Yosra Mahnouch à Carthage - Un succès public sans précédent


La jeune chanteuse Yosra Mahnouch, remarquée, il y a quelques années dans The Voice et qui depuis se produit dans les plus grands festivals du pays où elle enchaîne les succès, remonte sur la scène mythique  du théâtre romain de Carthage après quelques années d’absence. Vedette adulée, son show, programmé, mercredi 16 août 2023, dans le cadre de la 57ème session du Festival international de Carthage, a drainé de nombreux fans.

C’est donc devant des guichets fermés que la chanteuse a exalté son public avec un corpus de chansons savamment choisi. Elle a remarquablement réussi à retenir l’attention des spectateurs venus en grand nombre assister à sa prestation. Durant plus de deux heures, Yosra Mahnouch, qui était accompagnée d’un orchestre de musiciens dirigé par l’excellent maestro Abdelbasset Belgaied, a interprété avec sa voix puissante, au timbre vocal suave et la tessiture large  différents styles musicaux du Charqi (Oriental), du local tunisien et même du Khaliji sans peine.

Hissée par la star iraquienne Kadhem Essaher lors de sa prestation dans The Voice, cette fille d’artistes (sa mère Hazar est chanteuse et son père le poète Habib Mahnouch) a su se frayer un chemin malgré la dure concurrence de la scène musicale et artistique tunisienne. Lors de cette soirée à Carthage, elle a montré de grandes capacités vocales et une présence notable en interprétant des mélodies emblématiques du répertoire musical irakien dont l’ inéluctable « Mayhana » pour laquelle elle a excellé, suivi des plus beaux titres de Warda, Oum Kalthoum et Abdelhalim Hafez à l’instar de « Fi youm wa Lila », « El Oyoun Essoud », « Ibtada el Michwar » et « Amana ya Donia » que le public formant une chorale n’a pas résister à répéter avec elle sans se lasser. Puis, elle a enchaîné avec un cocktail de chansons  Khaliji comme « Ibta3id 3ani », « Ya Rouhi Ya Dada », créant une véritable osmose entre elle et le public dans une ambiance de fête totale.

Yosra Mahnouch a réussi à faire de son show un événement musical à la hauteur du Festival de Carthage en poursuivant son tour de chant avec des refrains connus puisés dans le répertoire de musique traditionnelle tunisienne. Un pot-pourri  de noubas issus de la musique soufie sous l’intitulé : « Ya Chedly, ya Belhassen » et d’autres titres « Khédija », « Ahit Ahit », « Zinouba », « Tounes El Mahroussa » ont été proposés à un public comblé qui a chanté et dansé sur ces refrains connus. La soirée s’est terminée par un déluge d’ovations expression de la satisfaction du public de la digne prestation de l’artiste.

S’exprimant sur sa prestation lors de la conférence de presse qui a suivi son show, Yosra Mahnouch a remercié le festival de Carthage qui lui a permis de rencontrer un public si nombreux. « J’ai du supprimer certaines chansons programmées telle que « Je suis malade » de Serge Lama ainsi que des titres de mon propre répertoire pour me plier aux exigences du public » a-t-elle précisé.

Postes en vedette

Contact Info

  • Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry.
  • No 1123, Marmora Road, Glasgow, D04 89GR.
  • (801) 2345 - 6788 / (801) 2345 - 6789
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…