Written by  Nov 12, 2020 - 8628 Views

Hold up:Manipulations et Monsonges autour du covid19

Sky world news/« Hold-up », le documentaire sur le Covid taxé de complotisme qui échauffe les réseaux sociaux Accusé de complotisme par plusieurs élus.

Ce film de presque trois heures, commercialisé sur la plateforme Vimeo, entend dénoncer « mensonges, corruptions, manipulations » autour de la pandémie de Covid-19. Les réseaux sociaux et une partie de la classe politique sont en ébullition depuis la sortie mercredi 11 novembre du documentaire « Hold-up », réalisé par l’ancien journaliste Pierre Barnérias.

  L’Obs  fait le point en cinq questions sur ce film au ton conspirationniste, qui circule sous le manteau depuis le début de la semaine et suscite déjà l’effarement de plusieurs élus et membres du gouvernement, ainsi que d’ONG telles que Conspiracy Watch.

Quelle est la promesse du film ? « Revenir sur ce hold-up incroyable. » Le but du documentaire est clairement affiché .

Répondre à toutes les interrogations, aux « mensonges, corruptions, manipulations » autour de la pandémie mondiale de Covid-19. L’affiche du film, montrant un homme et une femme masqués avec, dans les yeux, les logos de grands médias français, comme l’AFP, CNews, TF1 et BFMTV, donne le ton  dans une seconde version, postérieure au passage du réalisateur dans l’émission de Pascal Praud sur CNews, le logo de cette chaîne d’information est remplacé par celui de sa concurrente LCI.

Ce très long film commence par présenter sur un ton dramatique et suspicieux des données déjà connues, notamment les tergiversations et contradictions de la classe politique et des experts sanitaires sur le port du masque ou l’hydroxychloroquine durant les premiers mois de la pandémie.

Comme l’évoque CheckNews, le service de fact-checking de « Libération », la thèse principale défendue par le film n’apparaît qu’au bout de presque deux heures, et se révèle pour le moins farfelue .

le Forum économique mondial de Davos utiliserait « le virus du Covid-19 (maladie qui serait causée par un virus fabriqué par l’homme) dans le cadre d’un “plan global [pour] soumettre l’humanité” appelé le “Great Reset” », résume le journal.

« La Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Il y eut bien des résistants à cette machine de guerre : Raoult, Perronne, Toussaint, Douste-Blazy, Montagnier, Michel.

Ce film entend revenir sur ce hold-up incroyable », peut-on lire sur la page Ulule de présentation du projet de documentaire.

Suis-je un mouton masqué ? « C’est la base du film, nous évertuer à comprendre : les mensonges, la manipulation, l’ingénierie sociale, la corruption.

Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler “Coup d’Etat” », écrit l’un des producteurs, Christophe Cossé, dans une tribune de « France Soir », un journal déjà épinglé en octobre par l’ONG Conspiracy Watch pour ses dérives complotistes.

Christophe Cossé décrit le Covid-19 comme un « virus pas plus offensif qu’un autre Covid saisonnier » et fustige une « idéologie sanitaire autoritaire » qui veut « contraindre à une société de surveillance et de soumission ».

Qui est derrière ce documentaire ? Le film a été réalisé par Pierre Barnérias, un ancien journaliste de télévision passé par les chaînes TF1, LCI et France 3. Il a également été rédacteur pendant cinq ans pour le quotidien « Ouest-France ». Ces dernières années, Pierre Barnérias s’est concentré sur la réalisation de documentaires sur les thèmes de la foi catholique, de la fin de vie ou des expériences de mort imminente.

Il est également à la tête d’une chaîne YouTube Thana TV  qui sert à la promotion de ses films. Les anti-masques français, « une sphère étonnamment emplie de cadres et de CSP + » Le long-métrage est coproduit par Nicolas Réoutsky et Christophe Cossé. Réoutsky, directeur de production de la société Tprod, a déjà collaboré avec Barnérias sur de précédents documentaires comme « Thanatos, l’ultime passage », « première enquête cinématographique sur l’au-delà ».

Christophe Cossé, quant à lui, est le directeur de la société de production Tomawak qui réalise par exemple l’émission « la Carte aux trésors » sur France 3. Depuis quand est-il disponible ? « Hold-up » est sorti le mercredi 11 novembre sur la plateforme de VOD Vimeo.

Il est disponible à la vente au prix de 4,99 euros. Un moyen « d’équilibrer les coûts engagés pour ce film, à savoir la différence entre les quelque 170 000 euros récoltés après la commission sur Ulule et les 290 000 euros de prévision de dépenses », précise l’équipe du film dans un communiqué de presse.

« A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, Tprod et Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web », peut-on lire dans le communiqué. Comment a-t-il été financé ? Le film, produit par les sociétés Tprod et Tomawak, a vu le jour grâce à un financement participatif sur la plateforme Ulule.

Le crowdfunding lancé en août 2020 a atteint un total de 182 970 euros, alors que le projet exposé sur la plateforme indiquait avoir pour objectif de récolter 20 000 euros. L’équipe de production du film a donc perçu 169 138 euros, la plateforme Ulule prélevant 10 % de la somme récoltée.

comments (1455)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Postes en vedette

Contact Info

  • Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry.
  • No 1123, Marmora Road, Glasgow, D04 89GR.
  • (801) 2345 - 6788 / (801) 2345 - 6789
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…